DraMione , ou l’amour impossible – partie 3

 

Partie 3 :

DraMione , ou l'amour impossible - partie 3 dans Fandom !! dramione_14_by_chouette_e-d2yq1im-300x221

   Draco s’étira, l’esprit ailleurs, et sortit de la salle commune des Serpentard. Il avait besoin de se promener dans les couloirs. Il marcha un moment aux alentours, mais les cachots lui parurent sombres et lugubres. Il quitta donc cette partie du château et arriva dans le hall d’entrée. Perdu dans ses pensées, il déambula au hasard parmi les étages. Depuis quelque temps, il ne se reconnaissait plus : il mangeait peu, évitait la compagnie de ses amis et même les cachots, sa partie préférée du château, lui semblaient détestables. Draco ne comprenait pas ce mal invisible qui le rongeait, et cela commençait à l’irriter. Lui qui avait toujours su dominer les autres, ne réussissait même pas à se dominer lui-même ! Pitoyable.  Il était pris de dégoût pour toutes les choses qui lui étaient d’ordinaire familières, et il se retrouvait à errer dans le château comme un idiot, sans savoir comment ni pourquoi.

Lorsque Draco émergea de ses pensées, il se trouvait devant les doubles portes menant à la bibliothèque. Ce n’était pas la première fois que ses pas l’amenaient ici, bien qu’il ne comprenait pas pourquoi. Il avait également tendance à se retrouver au bas des tours du château ou dans des salles des classe vides : intrigué , Draco décida d’entrer.

En ce début d’après midi, il régnait une chaleur agréable à l’intérieur de la bibliothèque. Les stores des fenêtres avait étés tirés, et le soleil qui filtrait à travers dessinait des ombres changeantes sur le plancher. C’était la première fois que Draco se rendait compte à quel point la bibliothèque était agréable : les boiseries brunes dégageaient une douce odeur de chêne et l’air immobile , chargé de poussière de soleil, se confondait  en un frémissement chatoyant. Il déambula un instant dans les allées, savourant l’atmosphère paisible du lieu. Draco  choisit au hasard un livre sur une étagère -un épais grimoire à la reliure vert émeraude qui traitait des dragons de Grande Bretagne- et cherchait un endroit pour s’installer tranquillement lorsqu’il entendit des sanglots provenant des rayonnages situés à sa droite.

Draco tendit l’oreille et s’approcha à pas feutrés, curieux de voir quel idiot pleurait. « C’est peut-être ce bon à rien de Londubat » pensa-t-il, et un sourire moqueur se dessina sur son visage. Il fit un pas en avant et aperçut l’élève qui pleurait. Il se figea aussitôt.

  Hermione était assise dans l’allée et pleurait à chaudes larmes sur ses manuels d’astronomie. Draco, qui aurait dû s’en amuser, se trouva émut par ce spectacle pathétique. Les mots se bousculaient dans sa tête : « Tiens,  c’est …cette S…d..B…..euh..non ……Grang….euh…c’est …….Her……..Hermione. »  Il réalisa que c’était la première fois qu’il prononçait son prénom, et un sentiment indescriptible l’envahit. Il s’avança  et s’assit timidement sur une chaise à côté d’elle. Hermione ne l’avait pas entendu arriver et lui jeta un bref coup d’oeil, avant de tourner la tête pour cacher ses larmes.

- « Ça……ça va Hermione ?  » Au moment où il prononçait ces mots, Drago sentit qu’il avait fait une bourde monumentale. Il n’appelait jamais Hermione par son prénom et lui parlait d’ordinaire d’une voix méprisante : c’était un changement trop brusque pour paraître naturel.

Sur ses gardes, Hermione lui lança un  « Qu’est-ce que tu veux ?  » méfiant. Draco ne sût pas quoi répondre. C’est vrai , qu’est-ce qu’il voulait ? Pourquoi était-il venu à la bibliothèque ? Pourquoi s’était-il assit à côté de cette fille qui pleurait en essayant d’être aimable, alors que d’habitude il se moquait des pleureurs ? La réponse était que les larmes qui roulaient silencieusement sur les joues de cette jeune fille  le touchaient au plus profond de lui-même, et il se sentait impuissant  face à elles. Il aurait voulu déplacer des montagnes, vaincre des dragons à main nue, pourvu que ces larmes de douleur muette cessent de couler et de lui ravager le coeur.

Ils restèrent un moment silencieux, chacun perdu dans ses pensées.

- « Ton livre… »

Hermione leva la tête. Elle suivit le regard désolé de Draco et vit que de nombreuses larmes, venant s’écraser sur les pages de son livre, avaient brouillé l’encre et l’avait rendue illisible.

Hermione sourit à travers ses larmes.

- « Peut importe , je le connaissait par coeur de toute façon. »

Draco lui rendit timidement son sourire. Il sortit un mouchoir de sa poche et lui tendit.

- « Tiens »

Pendant qu’elle essuyait les larmes de ses yeux, Draco jeta un sortilège de séchage au livre d’Hermione pour le rendre lisible à nouveau, sans résultat. Les mots semblaient s’être éparpillés sur toute la page. Il contemplait son résultat d’un œil navré quand Hermione prit la parole :

- « Il n’y a rien à faire. Aucun sortilège ne peut réparer un livre abîmé de cette façon.  » Elle leva les yeux et fixa Draco pour la première fois depuis qu’il était assis à coté d’elle  » Merci quand même . »

- « De rien  » répondit-il maladroitement.

- « Qu’est-ce que tu lit ?  » demanda Hermione curieusement  en désignant le livre resté dans la main de Draco.  » Ah je vois, encore un passionné des dragons !  » dit elle avec un sourire .

-  « Non , pas passionné , je suis sûr que tu en sais plus que moi sur le sujet !  » répondit t-il précipitamment.   »Pendant les vacances je vais aller en Bulgarie et je me suis dit que ça serait pas mal de combler mes lacunes sur les dragons avant de partir . »

- « Ça c’est une bonne idée ! C’est une des meilleures choses à faire si tu veut profiter de ton voyage ! Je dis toujours que les vacances devraient être source de recherches et de documentation…   »

Hermione se détendait peu à peu et retrouvait sa bonne humeur habituelle : « …Cet ouvrage-ci est très intéressant, mais si tu veut, je te conseillerait plutôt Milles et un dragons  d’ Enrick  Brulé  qui a l’avantage de posséder des illustrations, ou  Dragons : tout feu tout flammes, de Norbert Dragonneau, mais fait attention, la reliure est fragile. Je trouve que les livres concernant les dragons sont assez flous malgré tout, et si tu veut faire de vraies recherches sur le sujet…. »

Draco buvait ses paroles . Il se rendit compte qu’il adorait entendre parler Hermione, avec son flux incessant de paroles qu’il avait autrefois trouvé agaçant. Ses cheveux bruns glissaient sur ses épaules lorsqu’elle bougeait la tête, et ses yeux couleur noisette s’animaient, désignaient les rayonnages, pointant un livre ou l’autre, puis revenaient se poser sur Draco.

A chaque fois qu’Hermione levait les yeux vers lui, Draco ressentait l’effet d’un coup de poing dans le ventre. Tout avait changé depuis le bal de noël. Il ne ricanait plus sur le passage des Griffondors. A toute heure de la journée, il cherchait à croiser Hermione dans les couloirs. Si elle souriait, le mal qui le rongeait s’apaisait et Draco était heureux, tout simplement. Maintenant il comprenait. Ses errances, ses rêveries, son changement de comportement : tout s’expliquait. Une idée, à la fois douce et grisante, était en train de se frayer un chemin jusqu’à son esprit. Non , c’était impossible !! Pas eux deux. Pas ici. Pas maintenant.

- « Au fait , désolé pour le bal.  » lui dit Hermione avec un joli sourire. « Ron et Harry sont des imbéciles quand ils veulent. »

-  « Oh…c’est pas grave. Tu as passé une bonne soirée au moins ? « 

- « Assez bonne oui , mais….. »

Draco sentit qu’elle allait dire quelque chose d’important.

- « Mais ? » l’encouragea t-il avec douceur.

- « Mais je ne sais plus si le fait d’y être allée avec Viktor est une bonne chose . » Elle lui jeta un regard désolé et tout deux rirent de bon coeur de sa situation.

-  « Tu m’étonnes ! Tou vien denser Herrmion-euh ?  » fit Draco dans une très bonne imitation de l’attrapeur Bulgare.

- « Il n’est pas méchant tu sait ! Juste un peu ….. béta . »

- « Quoi ? Il est complètement niais tu veut dire ! » Un sentiment de jalousie envahit Draco lorsqu’il vit qu’Hermione défendait Viktor.     « Franchement Hermione , qu’est-ce que tu lui trouve ?? »

- « Rien !! » répondit-elle précipitamment « Mais ce n’est pas une raison pour se moquer de lui. »

Pourquoi fallait-elle toujours qu’elle défende ceux qui le méritaient le moins ? Draco s’échauffa rapidement :

- « Tu mérite quand même mieux qu’un idiot comme lui, non ?? »

- « Peut-être , mais ce n’est pas une raison pour t’énerver !!  Je suis assez grande pour faire ce que je veut !! » Hermione avait de nouveau les larmes aux yeux. « Il aurait peut-être mieux fallu que je n’aille pas au bal , hein ? QUE JE PASSE LA SOIRÉE DANS MON DORTOIR CA AURAIT SANS DOUTE ÉTÉ MIEUX POUR TOUT LE MONDE !! »

- « TU AURAIS SURTOUT DÛ MIEUX CHOISIR TON CAVALIER ! »

- « AH OUI ? ET AVEC QUI J’AURAIS DÛ Y ALLER SELON TOI ?  AVEC CET IDIOT DE CORMAC MAC LAGEN ? »

- « NON ,TU AURAIS PU Y ALLER AVEC MOI !! »

- “…”

Mais qu’est-ce qui lui avait pris de dire ça ??? Draco se maudit intérieurement. Cette fichue phrase était sortie comme ça, sans prévenir ! Maintenant, un silence de plomb s’était installé et Hermione le fixait de ses yeux perçants.

- « Évidemment » dit-elle en respirant profondément. « J’aurais du me douter que…  » son ton était froid et ses yeux enflammés « Vous êtes tous les mêmes, et je vais vous dire , une bonne fois pour toutes, je ne suis PAS votre chose ! »

Elle tourna les talons et s’éloigna en courant, retenant à grand peine ses sanglots.

 

-Par Dreamy

[ Par ici la suite ! ]

Mots-clefs :, ,

5 Réponses à “DraMione , ou l’amour impossible – partie 3”

  1. jaclyn 10 août 2014 à 15 h 43 min #

    super! J’adore!

    Dernière publication sur Pas de nouvelles bonnes nouvelles : Le sac

    • endlessdream 10 août 2014 à 16 h 03 min #

      Merci ^^ la suite bientôt
      Dreamy

  2. Nath' 12 août 2014 à 19 h 30 min #

    J’aime bien très chère vivement que tu rentre :-)

  3. Antique 23 août 2015 à 21 h 27 min #

    Bon, je vais critiquer, désolé >.<
    Le fait que tu n'ai pas vraiment envie de toucher à l'oeuvre de J.K.R, te bloque. Gâche l'oeuvre. Sur tout ce que j'ai lu, on voit que tu veux rester fidèle à l'oeuvre original, et je dois avouer que c'est bien, mais pour les Dramiones, il vaut mieux se laisser aller, remanier l'histoire et changer quelques détails s'il le faut. Parce que sincèrement, quand je lis c'est trois premiers chapitres, je les trouves trop court et hélas, étrange…Je ne vois pas Drago, je vois quelqu'un d'autre…Je ne vois pas Hermione non plus…Tu as voulu rester fidéle au livre, tout concorde sauf les personnages et leurs personnalité (sauf pour Ronald et Harry, la je dois avouer, c'est exactement ça :riiire:) Parce que même si Drago aurait voulu être gentil, il y aurait une phase "je ni mes sentiments pour Granger, c'est une sang de bourbe, je peux pas avoir de sentiments pour elle…C'est de l'aminosité, pas de l'amitié" Et cette phase là, et la phase que tu n'as pas mise et qui fait, que je ne reconnais pas Drago.

    Quand à Hermione, Elle ne pleurerait pas à la Bibliothèque mais dans les toillettes je pense…Ensuite, toujours d'après moi, elle aimait bien Krum et ne tentait pas réellement à le fuir (après, ça fait deux/trois mois que j'ai pas relu la Coupe de Feu, il se peu que je me trompe). Sinon…Que dire d'autre ? J'adore ton style d'écriture, t'écris très bien.

    Ok je récapitule les points – :

    - Les deux points d'exclamation d'affilé ( je hais ça, mais ensuite je suis la seule :riire)
    - Chapitre trop court (c'est pas gênant, gênant)
    - Hermione et Drago, ne sont pas vraiment comme ceux de J.K.R
    - Se bloquer en ne voulant pas trop toucher à l'oeuvre original

    Point positif :

    - Tu écris vraiment bien !
    - Ronald, aurait exactement agis comme tu le décris avec une grosse, grosse pointe de jalousis
    - Harry, aurait fait exactement la même chose, essayer de défendre Hermione sans froisser Ronald.

    Bref, quelques point à améliorer mais sinon, tu es un très bon écrivain !

    • endlessdream 6 décembre 2015 à 15 h 56 min #

      Salut ^^ et merci pour ton commentaire ! Les félicitations font toujours plaisir, mais les critiques permettent de progresser ;) Pour ce qui est de la brièveté des chapitres, j’en suis consciente et désolée, mais le peu de temps que j’ai pour écrire en période scolaire m’oblige à me limiter pour publier un minimum… Ensuite, quand je parle de rester fidèle à l’oeuvre de J.K.R, je veux surtout dire ne pas présenter comme dans certaines fanfic’ une Hermione écervelée qui ne pense qu’à tomber dans les bras de Draco et un Serpentard qui est en fait l’idéalisation des fantasmes en tout genre de l’auteur. Je suis consciente de la contrainte d’écrire fidèlement à l’oeuvre originale, mais c’est un défi que je m’impose, même si cela peut être source d’anachronismes que j’essayerai de corriger à l’avenir (bien que, pour moi, les « sang-de-bourbe » que dit Draco ne sont qu’un outil qui permet, par la violence de l’insulte, de masquer ses vrais sentiments…+ la bibliothèque est un environnement rassurant pour Hermione, qui est parfait pour se réfugier lorsque les choses vont mal pour elle ! (je crois que l’affaire du troll lui a fait passer le gout d’aller pleurer dans les toilettes!)) Je suis malgré tout contente de savoir que cela t’a quand même plût ^^ Au plaisir de lire d’autre de tes commentaires sur le site …

Laisser un commentaire

Clausd |
Germinal |
Huonokazi |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bel-Ami et les femmes
| Journal De Lecture Othello
| Une Cerise à la Mer