Pô….aimes! ( hey oui encore ^^)

La misérable :

Cosette-sweeping-les-miserables-emile-bayard-1862Elle est là, étendue sur le sol crasseux

Ses haillons témoignent de sa misère

Ses lèvres deviennent bleues

Et son teint est de fer

.

Elle tremble de tous ses membres

Et sa main palpe le vide en quête de réconfort

Jadis, ses yeux étaient d’ambre

Et son coeur était d’or .

                                       .

                                    Soudain , elle cesse de lutter

                                Un râle sort de sa bouche

                                 Et elle s’effondre sur le sol glacé

                           Rendant son dernier souffle.

Par Graup

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Clausd |
Germinal |
Huonokazi |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bel-Ami et les femmes
| Journal De Lecture Othello
| Une Cerise à la Mer